La lutte anti-blanchiment et le financement du terrorisme (LAB/FT)

La lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB/FT) a été mise en place au travers d’instances internationales. En France le décret du 9 mai 1990 a créé TRACFIN (cellule de renseignements financiers française) pour traquer les circuits financiers clandestins.
La loi impose aux banques, aux gestionnaires de patrimoine, aux CIF, aux syndics et autres services financiers de former l’ensemble de leur personnel à acquérir de véritables réflexes à la culture de risque et de vigilance anti-blanchiment.
Cette formation “La lutte anti-blanchiment et le financement du terrorisme (LAB/FT)” vous permettra d’être conforme à la réglementation relative à la lutte anti-blanchiment et au financement du terrorisme :

  • Définitions et obligations
  • Le rôle de TRACFIN
  • Les 5 obligations du professionnel : les bonnes pratiques
  • La rédaction de la procédure LAB/FT
  • Les risques et les sanctions encourues

 

Les mandataires immobiliers, les titulaires de la carte professionnelle, les directeurs d’agences immobilières, les salariés de l’agence qui réalisent les transactions, les négociations, la gestion locative et le suivi des dossiers, les personnes habilitées par un titulaire de la carte professionnelle ainsi les agents commerciaux immobiliers.

Quelques définitions et obligations

  • Le blanchiment de capitaux
  • Le financement du terrorisme
  • Les autres infractions retenues pour la LAB/FT (Lutte anti-blanchiment / Financement du terrorisme)
  • Les sanctions du complice, de la tentative

Le rôle de TRACFIN

  • Qu’est-ce que Tracfin ?
  • Le rôle des autres CRF
  • Le déclarant et le correspondant Tracfin
  • La procédure de déclaration de soupçons

Les 5 obligations du professionnel : les bonnes pratiques

  • L’obligation de vigilance
  • La vérification d’identité
  • La déclaration de soupçons
  • L’établissement de la cartographie des risques
  • L’information et la formation du personnel

La rédaction de la procédure LAB/FT

  • Les éléments à inclure dans la procédure
  • Exemples de rédaction de procédure

Les risques et les sanctions encourues

  • Le risque d’image
  • Le risque pénal
  • Le risque réglementaire (ACPR)

Apports théoriques et alternance d’exposés et de cas pratiques
Positionnement : Entretien téléphonique, Questionnaire d’évaluation des attentes, Questionnaire d’évaluation de niveau
Évaluation : Exercice de synthèse noté, Tour de table, Évaluation des acquis
Rôle du formateur : Présentation d’un apport théorique, Organisation de jeux de rôles, Évaluation des acquis des participants
Documents : Manuel pédagogique, Copie du diaporama, Attestation de fin de formation
Moyens pédagogiques : Vidéo projecteur – Tableaux blancs – Supports de cours

Dans le cadre d’une formation en classe virtuelle :

le support de cours sera dématérialisé et transmis par e-mail ;
un lien de connexion à la plateforme sera envoyé 24 h avant le début de la formation.

Avant la formation :

Un questionnaire d’analyses des besoins est transmis aux participants afin que le formateur puisse adapter sa formation aux attentes et aux besoins exprimés. Ce questionnaire permet également l’évaluation des prérequis, et de s’assurer de la bonne adéquation entre les attentes du futur apprenant par rapport au contenu de la formation.
Pour les formations individualisées et spécifiques (intra), un audit téléphonique préalable est organisé entre le formateur et le pilote de la formation de notre client. Cet entretien téléphonique permet de déterminer la meilleure approche pédagogique et d’obtenir les informations nécessaires à l’élaboration d’un programme sur-mesure.
Dans le cadre d’une formation à distance, un lien de connexion à la plateforme est transmis 24 h avant le début de la formation.
Pendant la formation :

  • Accueil des participants.
  • Tour de table.
  • Présentation du programme et des objectifs de la formation.
  • Déroulement de la formation avec alternance d’apports théoriques et de cas pratiques (exercices, quizz, QCM, exercices à l’oral…).
  • Un suivi continu de formation et des échanges entre le formateur et les apprenants permettant de mesurer la compréhension et l’assimilation des savoirs et savoir-faire.

En fin de journée : Un point est effectué sur ce qui a été étudié dans la journée afin de s’assurer que tout a bien été assimilé et de pouvoir éventuellement reprendre certaines parties en fonction des retours des apprenants. Compte rendu journalier oral du formateur après de notre équipe pédagogique.
En fin de formation :Un questionnaire d’évaluation des acquis permet de mesurer les connaissances acquises pendant la formation et d’établir un niveau d’acquisition (hors parcours certifiant).
Une fiche d’évaluation à chaud permet d’avoir un retour sur les conditions de déroulement de la formation et d’évaluer le ressenti et la satisfaction de chaque participant.
Clôture de session et évaluation à chaud en fin de formation :

Dans le cadre d’une formation en présentiel.

D’une part « avec le formateur » pour favoriser l’échange entre les différentes parties.
D’autre part « sans le formateur » pour laisser la possibilité aux apprenants de s’exprimer librement et d’exposer les éventuelles difficultés rencontrées.
Dans le cadre d’une formation à distance en “classe virtuelle”.

La clôture est réalisée par notre formateur.

Retour auprès des prescripteurs de la formation :

Appel téléphonique afin de faire le point sur ce qui a été transmis durant la formation, de savoir si le besoin est satisfait et si d’autres besoins sont apparus. Le résultat des questionnaires à chaud est transmis auprès des différentes parties prenantes (client, formateur, 3FPT, apprenants…). Mesure de l’utilisation des acquis de la formation avec un questionnaire d’évaluation à froid (transmis par mail plusieurs semaines ou plusieurs mois après la session d’apprentissage).

Ces formations vous intéresseront peut-être !

Chargement en cours…

0

Que recherchez-vous ?